Petit Houx

 

 

Ruscus aculeatus, de la famille des Asparagacées, que l’on nomme

couramment fragon petit houxest un sous-arbrisseau dioïque aux

tiges cylindriques toujours vertes et striées, aux rhizomes charnus

et aux racines fasciculées, ivoire. Le feuillage persistant et coriace est

vert foncé et luisant.

Il se présente sur de courts rameaux dressés portant une bonne

dizaine de pièces foliaires de 1 à 4 cm, alternes, sessiles, appelées 

cladodes, à l’extrémité piquante.

Ce qui ressemble à une feuille ovale est en fait une tige qui s’aplatit

au fil de la croissance. Les fleurs blanc vert, parfois teintées de mauve,

insignifiantes, s’épanouissent en avril mai en plein milieu des cladodes.

En septembre, sur les plantes femelles, apparaissent, au centre des

feuilles de grosses baies rondes, rouge vif, contenant 2 ou 3 graines

dures.

Ces baies restent tout l’hiver sur l’arbuste.

Haut de 0,50 à 1 m, ce sous-arbrisseau a un port dressé, touffu et traçant.

Il pousse naturellement aussi bien dans l'aire méditerranéenne que dans

les zones de l’Atlantique, en Europe centrale et méridionale,

en Afrique du Nord, en sous-bois sec, de préférence en sols calcaires,

dans les maquis sombres. S’il ressemble au houx, il n’a rien à voir,

botaniquement, avec cette plante.

Le fragon est une plante parfaite pour animer les endroits trop sombres.

Rustique, le fragon aime les sols légers et bien drainés, plutôt calcaires. 

Ses fruits rouges, des baies, sont décoratifs, mais toxiques. Orné de ses boules

rouges, il entre dans la composition de bouquets, fait merveille en couronne

et autres ornements de fête et remplace les rameaux de houx, d'olivier et

de buis.

En cuisine, les jeunes pousses étaient autrefois cueillies et consommées

comme l'aspergesauvage. Cette pratique a encore lieu couramment en Italie.

Elles se consomment cuites, en omelette par exemple, ou servies avec une

vinaigrette ou une mayonnaise.

Si les baies du fragon sont toxiques par ingestion et peuvent provoquer des

vomissements et des troubles digestifs, il ne faut pas rester sur cette mauvaise

impression : c'est aussi une plante médicinale reconnue.

Son rhizome possède des vertus veinotoniques, anti-inflammatoires et

anti-œdémateuses. Il est prescrit en cas de jambes lourdes ou plus

généralement, pour lutter contre une mauvaise circulation sanguine,

donc pour traiter aussi les hémorroïdes, les varices...

D'autres vertus lui sont accordées : diurétique, fébrifuge, tonique. Il est

conseillé pour éliminer l'acide urique et les calcules rénaux, l'ictère,

les troubles lymphatiques.

Le fragon contient des saponosides stéroïdiques, des flavonoïdes (rutoside),

des acides-alcools (acide glycolique et acide glycérique) et du sel de potassium

(nitrate de potassium).

Les saponosides sont les molécules à partir desquelles la plante tire ses

propriétés thérapeutiques. Ils agissent sur le tonus des fibres musculaires,

tapissant la paroi des vaisseaux sanguins, favorisant, ainsi, leur contraction.

Le fragon est commercialisé sous forme de pommade, de gélules, de teinture

mère et de poudre totale. Chez votre herboriste, vous le trouvez prêt à être

utilisé en tisane ou en décoction.

Attention : les baies contiennent des saponines toxiques qui en cas

d'ingestion peuvent entraîner des troubles digestifs, vomissements,

diarrhées, voire l'hémolyse. Le fragon est déconseillé aux femmes

enceintes et aux personnes allergiques à ses composants.



Réagir


CAPTCHA